Saint-Jean-des-Piles
Maurice Coutu

1997 - MAURICE COUTU

Cofondateur et secrétaire-trésorier
Union musicale de Shawinigan


Shawinigan se résumait à la Pointe-à-Bernard et au village Saint-Onge quand il a vu le jour en 1906. Bercé par la symphonie des chutes, il aura fait de sa vie une mélodie au service de l’art.

Il a été celui qui rendait les rêves possibles. Sans tenir la baguette du chef, ce grand virtuose de la trompette est un des piliers de l’Union musicale de Shawinigan. Il maniait si bien les accords de chiffres afin de soutenir le crescendo de ses réalisations que pendant plus d’un demi-siècle, sans interruption, de 1924 à 1975, il s’est littéralement donné à la tâche de secrétaire-trésorier de l’Union musicale.

  Maurice Coutu

Il a consacré une grande part de son temps et de son énergie afin de mettre au point des festivals, des concerts et des voyages, ce qui a permis à cette harmonie d’atteindre une renommée véhiculée aux quatre coins de la province et même à l’extérieur, dans plusieurs états de la Nouvelle-Angleterre, notamment.

Par exemple, l’Union musicale joue devant 15 000 personnes au chalet de la montagne à Montréal en 1945. Puis, en 1947, c’est la grande tournée de la Nouvelle-Angleterre où 145 000 spectateurs applaudissent l’orchestre dans un marathon de huit concerts en huit jours dans huit villes différentes. Cette tournée amène l’Union musicale à jouer à New-York en 1949.

Également secrétaire-trésorier de l’Association des harmonies du Québec de 1928 à 1975, ce Grand Shawiniganais a été à l’origine des prestigieuses compétitions de corps de clairons qui se sont déroulées, ici, de 1959 à 1966.

Par François St-Onge