Saint-Jean-des-Piles
Madeleine Plamondon
Madeleine Plamondon1998 - HONORABLE MADELEINE PLAMONDON

Sénatrice indépendante

Elle en a fait frémir plusieurs, depuis 1974, l’année où elle fonde le Service d’aide au consommateur. En ouvrant sa porte à ceux et celles qui se croyaient lésés dans leurs droits, elle savait bien qu’elle ne pourrait pas plaire à tout le monde. Mais, elle avait choisi son camp, sa mission.

Sa méthodologie, sa minutie et son acharnement à combattre l’injustice lui ont valu une réputation très enviable à l’échelle nationale. 

Au début de sa carrière, elle a occupé des postes de secrétaire à l’Alcan, à la Banque Royale puis aux quartiers généraux de la Shawinigan Water and Power. Dès 1955, à l’âge de 24 ans, elle milite au sein de la Ligue ouvrière catholique, qui deviendra plus tard l’Association coopérative d’économie sociale, l’ACEF, un mouvement qui a vu le jour ici même, à Shawinigan.

La défense des droits des citoyens, et des consommateurs, va l’amener à jouer un rôle prépondérant vis-à-vis des institutions bancaires.

C’est à Shawinigan que le Mouvement Desjardins va expérimenter les premiers GA, les fameux guichets automatiques devenus, aujourd’hui, presque indispensables à notre vie quotidienne.

Elle sera une des premières à analyser leur impact et à s’inquiéter de la confidentialité des services bancaires. Les transferts de fonds électroniques vont devenir sa spécialité, ce qui va l’amener à siéger, notamment, au Comité canadien des transferts électroniques de fonds.

Elle a écrit dans la Voix de Shawinigan et fait de l’animation à C.K.S.M. Parmi les honneurs reçus, notons, qu’elle est nommée Femme de l’année au Salon de la Femme en 1982, intronisée Grande Shawiniganaise en 1998, récipiendaire du prix de la Justice en 2000. En 2003, elle a reçu la Médaille du Jubilé de Sa Majesté la reine Elizabeth II et la même année, elle a été nommée Chevalier de l’Ordre national du Québec.

Du 9 septembre 2003 au 21 septembre 2006, le jour de ses 75 ans, Madeleine Plamondon a siégé comme sénatrice indépendante de la division sénatoriale Les Laurentides au Parlement fédéral.

Contre vents et marées, cette femme déterminée a dirigé un des organismes de protection des consommateurs les mieux cotés au pays, le SAC qui a toujours pignon sur la 5e Rue à Shawinigan.

Par François St-Onge