Saint-Jean-des-Piles
Gabriel Buisson

1998 - GABRIEL BUISSON

Fondateur de la Société Laurentide

Quand il voit le jour, en 1927, déjà les laboratoires de la Shawinigan Chemicals fourmillent de brillants chercheurs. Ils ne le savent pas encore, mais le jeune Gabriel viendra les rejoindre rapidement. Et il va y trouver, à travers les béchers et les éprouvettes, l’inspiration nécessaire pour se lancer en affaires.

Avec son diplôme de l’Institut technique de Shawinigan en poche, il fait son entrée dans le laboratoire de la Shawinigan Chemicals, que dirige alors le docteur Blaikie. Déterminé, il profitera des incroyables ressources qu’il a, à portée de la main, pour compléter, par correspondance, son cours d’ingénieur chimique. Pendant qu’il occupait son poste de chimiste à la Shawinigan Chemicals, le passionné de chimie menait en parallèle ses propres expériences de formulation.

   Gabriel Buisson
 
Mais, rapidement, les laboratoires de la Shawinigan vont devenir trop petits pour lui. Au début des années 1950, il loue pour 10 dollars par mois, une ancienne écurie de la 6e Rue à Shawinigan. Il démarre la production de solvants qu’il va livrer avec sa camionnette pendant ses journées de congé. Après la première année d’opération, il gagne plus d’argent avec sa compagnie qu’à son emploi au laboratoire de la Shawinigan. La Société Laurentide est née.

La création d’un diluant à laque et d’un antigel à radiateurs pour l’industrie automobile allait progressivement l’amener à se concentrer exclusivement sur le développement de produits et sur la croissance de son entreprise. Déjà, à la fin des années 1960, son usine produisait près de 20 % de tout l’antigel fabriqué au Canada.

La toute première génération d’hommes d’affaires francophones du Québec compte un membre de plus dans ses rangs.

Aujourd’hui, son entreprise est florissante avec ses usines à Montréal, Québec, Richiboucto et, bien sûr, Shawinigan-Sud. Il brasse des millions de dollars mais conserve, ici, le siège social de toutes ses entreprises.

Depuis sa fondation, en 1964, par Gabriel Buisson, des efforts soutenus ont réussi à donner au Club de golf Le Mémorial un haut niveau de qualité et à en faire ainsi un des plus beaux parcours de golf de la région. On lui doit, en effet, le déménagement, l’agrandissement et la francisation du Shawinigan Golf Course.

Avec la Société Laurentide, le chimiste Gabriel Buisson a matérialisé sa vision en bâtissant pièce par pièce une importante corporation dont la croissance se poursuit sous la direction attentive de sa relève. En effet, la relève est bien en selle et la croissance des opérations repose solidement sur des valeurs humanitaires et environnementales grâce, entre autres, à sa division Recyclage et revalorisation qui a pour mandat la récupération au Québec, de la peinture non utilisée par les consommateurs, de la recycler et de la remettre sur le marché.