Saint-Jean-des-Piles
Albert Landry

1997 - ALBERT LANDRY

Directeur
Institut technique de Shawinigan

Il est peut-être le plus méconnu des Grands Shawiniganais de ce jour.
Plusieurs reconnaîtront en lui le maire de Shawinigan-Sud qu’il fut de 1970 à 1977. Certains autres se rappelleront peut-être qu’il a reçu l’Ordre du Canada en 1977 et qu’il fut la personnalité de l’année du Grand Shawinigan en 1976.

Mais peu se souviennent de ses débuts de dessinateur industriel dans le monde de l’automobile, à Détroit, à la fin des années 1920. C’est pourtant ce qui le ramènera au Canada. Après un court séjour à l’école industrielle de Port-Alfred, c’est à l’Institut technique de Shawinigan qu’il démarre vraiment sa carrière en 1931 comme professeur de mécanique d’ajustage et de mathématiques.

  Albert Landry
Quand la guerre éclate, en 1940, c’est à lui que l’on confie l’organisation des cours d’urgence de guerre. Dans cette lignée, il va même participer, en 1945, à la réalisation de la pile à l’usine de la bombe atomique de Chalk River.

Au début des années 1950, il a contribué à fonder des écoles techniques en Lybie et au Vietnam pour le compte du Bureau international du Travail et en 1953, il devient le directeur de l’Institut technique de Shawinigan en remplacement de Charles N. Crutchfield, et ce, jusqu’à sa retraite, en 1968.

On a fait appel à sa compétence et à ses états de service dans le monde de l’éducation pour la mise en place d’une université dans la région. Il a été vice-président puis président du Centre des études universitaires en 1965 et 1966. Et en juin 1969, il devient membre du comité de planification de l’Université du Québec à Trois-Rivières.

C’est seulement une fois cette riche carrière accomplie, à l’heure où sonne la retraite, qu’il décide de servir ses concitoyens de Shawinigan-Sud.

 
Par François St-Onge