Saint-Jean-des-Piles web
Communiqués de presse
RTA et Québec doivent supporter Shawinigan pour accélérer la reconversion
RTA et Québec doivent supporter Shawinigan pour accélérer la reconversion
Arrêt de la production à l’aluminerie de Shawinigan
RTA et Québec doivent supporter Shawinigan pour accélérer la reconversion


Shawinigan, le mercredi 7 août 2013 – La Ville de Shawinigan est déçue de la décision de Rio Tinto Alcan de cesser la production à son aluminerie du boulevard Saint-Sacrement. Cette décision précipite le processus de fermeture de l’usine prévu pour décembre 2014.

« Mes toutes premières pensées vont aux travailleuses et aux travailleurs de l’aluminerie de Shawinigan ainsi qu’à leur famille », exprime le maire Michel Angers. « Je déplore, avec eux, la décision de Rio Tinto Alcan de mettre fin, prématurément, au contrat social qui avait été entendu avec le syndicat local. »

Cette entente prévoyait le maintien des opérations afin d’assurer les emplois jusqu’en décembre 2014. L’annonce faite aujourd’hui par RTA aura pour effet d’accélérer le processus de mises à pied.
 
« Cette décision représente des pertes de plusieurs millions de dollars pour l’économie de Shawinigan », souligne le maire Angers.

Toutefois, le maire de Shawinigan demeure en contact constant avec la direction de l’entreprise. À sa demande, une rencontre a eu lieu le 19 juillet dernier avec madame Jacynthe Côté, chef de la direction de Rio Tinto Alcan, ainsi que d’autres membres de la direction.

La discussion a été franche et directe et madame Côté a fait part des difficultés que rencontre RTA avec le prix de l’aluminium sur le marché mondial et de la décision de cesser la production à Shawinigan.

« Face au marché mondial du métal primaire, les entreprises prennent des décisions plus rapidement que prévu. Parlez-en aux travailleurs de l’usine de Beauharnois qui ont été les premières victimes des arrêts de production », rappelle monsieur Angers. À Beauharnois, les opérations se sont terminées en juin 2009 alors que sa production devait se poursuivre jusqu’en janvier 2011.

 « Je ne peux pas prendre les décisions d’affaires à la place de Rio Tinto Alcan », ajoute le maire de Shawinigan. « Ce que je peux faire, c’est de leur transmettre les préoccupations des travailleurs et des citoyens de Shawinigan. Et c’est ce que j’ai fait, encore une fois, le 19 juillet dernier avec madame Côté. »

Maintenant que la décision d’arrêter la production est prise, la Ville de Shawinigan va accélérer les démarches pour trouver une nouvelle vocation à l’usine de Shawinigan.
« On accélère le pas… mais je dois dire qu’on a le pied sur l’accélérateur depuis un bon moment déjà », rappelle monsieur Angers.

Il y a un an à peine, le 22 août 2012, les conclusions d’une étude sur le marché de l’aluminium ont été rendues publiques. À ce moment-là, on souhaitait la poursuite des opérations de l’aluminerie… tout en reconnaissant qu’il fallait regarder vers l’avenir et trouver des solutions innovatrices afin de poursuivre les opérations industrielles sur le site de l’aluminerie Shawinigan.

Quelques jours plus tard, le maire Michel Angers, accompagné du directeur général de la Ville, monsieur Gaétan Béchard, et du directeur général du CLD Shawinigan, monsieur Luc Arvisais, se rendaient en France et en Suisse pour visiter des sites de reconversion industrielle.

« J’ai rencontré des industriels, des maires et des intervenants économiques pour discuter des stratégies mises en place afin de mettre en œuvre la reconversion industrielle après l’annonce de la fermeture des usines dans leurs municipalités », explique le maire Michel Angers. « Les informations que nous avons recueillies nous ont été utiles. Dans tous les sites que nous avons visités, il y a aujourd’hui plus d’emplois que lors de la fermeture des usines. »

Lors de la rencontre du 19 juillet dernier, madame Jacynthe Côté s’est engagée à soutenir la relance des activités industrielles sur le site de l’aluminerie à Shawinigan.
La Ville et le CLD travaillent activement sur plusieurs projets concrets qui pourraient se réaliser à Shawinigan. Et dans toutes les discussions avec les investisseurs potentiels, la qualité de la main-d’œuvre de Shawinigan représente un atout majeur.

« C’est certain que j’aurais préféré que Rio Tinto Alcan puisse maintenir toutes les cuves d’électrolyse en fonction jusqu’à la fin », rappelle le maire de Shawinigan. « Malgré tout, il ne faut pas détourner le regard de notre objectif : celui de reconvertir cette usine. »

Pour atteindre cet objectif, la Ville de Shawinigan doit pouvoir compter sur la contribution de Rio Tinto Alcan pour trouver des solutions constructives. « Ils ont une responsabilité sociale et morale, et ils le savent, de nous supporter au nom des milliers d’hommes et de femmes qui ont travaillé dans leurs usines de Shawinigan depuis plus de 100 ans », souligne le maire de Shawinigan.

Et il faut aussi que Québec supporte financièrement la Ville afin de faciliter cette transition.

« J’en appelle aussi à la responsabilité du gouvernement du Québec de nous supporter financièrement afin de faciliter cette transition. Et je désire obtenir une rencontre rapidement », ajoute monsieur Angers. « Le gouvernement doit tenir compte de ce qui se passe à Shawinigan. Et il doit trouver rapidement l’argent qu’il faut pour supporter la relance de ce site industriel. »

La Ville de Shawinigan et le CLD Shawinigan mettent tout en œuvre pour réussir la reconversion industrielle du site de l’aluminerie à Shawinigan.

« Je dis à ceux et celles qui sont touchés par les mesures annoncées par Rio Tinto Alcan qu’il y a un avenir pour eux à Shawinigan. Dans toutes les discussions que nous avons actuellement avec des investisseurs potentiels, la qualité de la main-d’œuvre de Shawinigan représente un atout majeur », conclut le maire Michel Angers. « Je suis plus que jamais convaincu que nous allons réussir cette transition vers un avenir porteur pour notre population. J’en fais une affaire personnelle. Je n’ai jamais baissé les bras et ce n’est pas aujourd’hui que je vais commencer. » 
- 30 -

Source : François St-Onge 
               Directeur 
               Service des communications 
               Ville de Shawinigan / CLD Shawinigan 
               819 536-7200 
               fstonge@shawinigan.ca