Saint-Jean-des-Piles web
Communiqués de presse
Harmonisation des noms de rues : rencontre d'information le lundi 16 juin
Harmonisation des noms de rues : rencontre d'information le lundi 16 juin
Shawinigan lance sa campagne d’harmonisation des noms de rues
« Mon adresse dans ma ville », les citoyens invités à une rencontre d’information le lundi 16 juin


Shawinigan, le mardi 10 juin 2014 –
C’est sous le thème « Mon adresse dans ma ville » que la Ville de Shawinigan lance sa campagne d’harmonisation des noms de rues. Au cours des prochains mois, des propositions seront apportées pour solutionner les doublons, incohérences et discontinuités. La mise en application des nouveaux noms de rues se fera au printemps 2016.
 
« Depuis la fusion municipale de 2002, plusieurs efforts ont été consacrés à l’harmonisation des services à la population. Il reste maintenant à s’attaquer aux doublons dans les noms de rues », souligne le maire Michel Angers. « L’objectif de la démarche? Éliminer les incohérences sur le territoire qui sont sources de problèmes pour les services d’urgence, de livraison et d’acheminement du courrier, mais également renforcer le sentiment d’appartenance de tous les citoyens à une seule et même grande ville.
 
« Nous souhaitons que les citoyens participent à cette campagne d’harmonisation », ajoute la conseillère Lucie De Bons, présidente de la Commission de toponymie. « Ils seront appelés à suggérer des nouveaux noms de rues et ils seront consultés sur ceux que nous allons adopter. » 
 
 
Les citoyens sont invités à une première rencontre d’information,
le lundi 16 juin prochain à 19 h à l’Auberge Gouverneur.
 
 
 
À la suite de cette rencontre, ils auront jusqu’au 15 septembre 2014 pour proposer un ou des noms de rues. Un formulaire de suggestion sera disponible dans la prochaine édition du bulletin municipal, dans les 6 bibliothèques municipales, à l’hôtel de ville ainsi que sur le site de la Ville.
 
En 150 ans d’histoire, les voies de communication se sont multipliées ainsi que leurs appellations. Au fil du temps, pas moins de 12 organisations municipales se sont partagé le territoire actuel. Il est utile de rappeler que, tout comme les limites des municipalités, les noms de rues et les odonymes ne sont pas immuables.
 
À plusieurs reprises par le passé, des ajustements ont donc été apportés afin d’harmoniser les odonymes. Ainsi, l’avenue de la Montagne et la 50e Avenue s’appelaient le chemin des Piles lors de son ouverture vers 1856, la 12e Avenue était nommée la route De Carufel alors que la 108e Avenue était connue sous le nom du rang Saint-Jean-Baptiste Nord.
 
D’autre part, ce n’est qu’en 1942 que l’ancienne ville de Shawinigan-Sud remplace les noms de rues pour adopter un système numérique. L’ancienne ville de Grand-Mère va également changer ses noms de rues en 1952 pour adopter des numéros. Et ce système sera étendu aux noms de rues de Sainte-Flore lors de son annexion en 1970.
 
« Cette campagne d’harmonisation va nous permettre de nous mettre à jour », indique Violaine Héon, coordonnatrice de la campagne d’harmonisation. « C’est un travail important puisque la Ville compte 810 noms de rues. Sur ce nombre, 359 sont considérés comme doublons ou problématiques, soit une proportion de 44 %. »
 
Par exemple, nous retrouvons sur le territoire municipal  trois « 27e Avenue », trois « 1re Rue », trois rues « du Parc », deux rues « Saint-Jacques » et deux rues « Saint-Paul ». De plus, plusieurs voies de communication portent successivement différents noms. C’est le cas du rang Saint-Mathieu Ouest qui devient la 125e Rue pour se nommer ensuite le rang Saint-Mathieu Est et finalement devenir la 53e Avenue.
         
         
         
Plusieurs villes telles que Québec, Sherbrooke, Repentigny, Drummondville, Trois-Rivières et, dernièrement, Lévis ont déjà procédé à cet exercice d’harmonisation. Shawinigan pourra s’appuyer sur les expériences acquises par ces municipalités pour bonifier sa campagne.
 
La multiplication des systèmes numériques sur le territoire de la Ville de Shawinigan, qui constitue un cas rare au Québec, cause la majorité des doublons. En effet, six des sept anciennes municipalités ont utilisé ces systèmes numériques en tout ou en partie pour nommer des rues et des avenues. Il s’agit des secteurs de Shawinigan, Shawinigan-Sud, Lac-à-la-Tortue, Saint-Georges, Grand-Mère et Saint-Gérard-des-Laurentides. Une réflexion à ce sujet est nécessaire pour réaliser l’harmonisation des noms de rues.
     
« Il est clair que ce que nous allons réaliser au cours des prochains mois va nous permettre d’améliorer la sécurité de nos citoyens tout en renforçant le sentiment d’appartenance. Et c’est exactement le souhait que nous ont manifesté les Shawiniganais lors du bilan des 10 premières années en 2012 », rappelle le maire Michel Angers. « Aussi, nous avons l’intention de donner le nom des anciennes villes de notre territoire à des artères importantes de chacun des secteurs actuels. »              
 
Pour réaliser cette campagne d’harmonisation des noms de rues, la Commission de toponymie de Shawinigan peut compter sur la collaboration étroite de plusieurs partenaires. La Société d’histoire et de généalogie de Shawinigan participe à la confection d’une banque de noms pouvant être utilisés pour les prochains odonymes.
   
 
Plusieurs organismes ont également accepté de participer à cette campagne en devenant des agents de consultation et de partage afin de prendre le pouls de leurs membres tout au long du processus. Il s’agit du CLD Shawinigan, de la Chambre de commerce et d’industrie de Shawinigan, des centres d’action bénévole de Shawinigan et Grand-Mère, de l’Office de tourisme, foires et congrès de Shawinigan et d’Appartenance Mauricie.
 
 - 30 -
 
Source : François St-Onge 
               Directeur
               Service des communications
               Ville de Shawinigan 
               819 536-7200
               fstonge@shawinigan.ca