Saint-Jean-des-Piles web
Communiqués de presse
COVID-19 : La Ville souligne la contribution de son personnel syndiqué
COVID-19 : La Ville souligne la contribution de son personnel syndiqué
Actions municipales en lien avec le coronavirus (COVID-19)
Shawinigan souligne la contribution de son personnel syndiqué

Shawinigan, le jeudi 9 avril 2020 – À la veille du congé pascal, la Ville de Shawinigan désire remercier ses employés pour le professionnalisme qu’ils démontrent face à la pandémie de COVID-19, qu’ils soient en télétravail ou en poste sur leurs lieux de travail.
 
« Nous voulons particulièrement souligner la contribution de ceux et celles qui, chaque jour, doivent se déplacer sur leurs lieux de travail. Nous mettons en place toutes les mesures possibles pour prévenir les risques de contagion à la COVID-19 et notre personnel accepte de se déplacer pour continuer à offrir des services de qualité à notre population », indique le maire Michel Angers.
 
« Tous les cadres de la Ville se joignent à moi pour souligner la contribution des différents syndicats, que ce soit les cols bleus, les cols blancs ou les pompiers », ajoute Me Yves Vincent, directeur général de la Ville de Shawinigan. « Nous avons une excellente collaboration de tous jusqu’à maintenant, ce qui nous assure toute la souplesse nécessaire pour ajuster notre travail afin d’avoir un maximum d’efficacité dans les circonstances. »
 
« Nous sommes fiers de faire équipe avec notre personnel et nous avons une bonne pensée pour ceux et celles qui ont dû être mis à pied temporairement. Nous souhaitons toutes et tous, grâce aux efforts de tout le monde, que cette pandémie COVID-19 s’achève très bientôt », conclut le maire Michel Angers.
 
Les cols bleus
Afin de réduire au minimum les contacts au début des quarts de travail, les horaires ont été réaménagés. Des horaires et des endroits différents ont été prévus pour les pauses et les repas. De plus, les équipes de travail et la machinerie ont été divisées sur deux sites pour s’assurer de la continuité des opérations en cas de contamination.
 
Autant que possible, les membres d’une équipe de travail se déplacent dans des véhicules différents, afin d’éviter toute proximité, et ils doivent respecter 2 mètres de distanciation physique sur les lieux de travail. En renforcement à l’équipe d’entretien de soir, la désinfection des bâtiments municipaux est assurée par l’équipe de la Division des parcs et plateaux sportifs sur les heures normales de bureau.
 
Enfin, deux équipes d’exploitation indépendantes et fonctionnelles ont été formées à la Station de traitement de l’eau potable du Lac-à-la-Pêche et on procède à une rotation des équipes par périodes de deux semaines pour le réseau et pour la Station de traitement de l’eau du Lac-des-Piles.

Les cols blancs
Rappelons que le syndicat a consenti à ouvrir la convention collective pour assouplir les conditions de la réorganisation du travail. Des employés ont été mis à pied temporairement avec une compensation financière et la Ville a proposé différentes alternatives (vacances, congés sans solde ou autres congés prévus à la convention collective).
 
Seul le personnel lié aux services essentiels et prioritaires, dont la tâche ne peut pas être réalisée en télétravail, peut se présenter sur les lieux de travail. Ceux qui sont affectés aux services essentiels et prioritaires, qui peuvent remplir leur tâche par télétravail, demeurent à la maison.
 
Les pompiers
Une entente permet d’assouplir certaines règles de la convention collective afin d’assurer la sécurité du personnel et de diminuer les risques de contamination. Ainsi, l’horaire mensuel prévoit des quarts de travail de 24 heures afin de limiter le nombre de changements de relève des équipes. Les pompiers sont divisés en deux groupes, chacun étant affecté à une seule caserne. 

Cette mesure s’applique également lors des interventions en cas d’incendie à plusieurs alarmes, afin de limiter les contacts entre les différentes équipes et d’assurer la continuité des services essentiels advenant la nécessité de placer en confinement l’une ou l’autre des casernes.
 
Enfin, tous les syndicats ont accepté une suspension de différents délais reliés aux articles des conventions collectives pendant l’état d’urgence sanitaire.
 
– 30 –

 
Source :
François St-Onge
Directeur, Service des communications et des relations avec les citoyens
Ville de Shawinigan
819 536-7200 | information@shawinigan.ca