Saint-Jean-des-Piles web
Communiqués de presse
Budget 2019
Budget 2019
Légère diminution de 0,19 % du compte moyen de taxes foncières combinées
Augmentation de 105 $ des tarifs pour l’eau potable reliés à la mise aux normes des infrastructures

Budget 2019

Shawinigan, le mardi 18 décembre 2018 – Le conseil municipal a adopté, ce soir, le budget de la Ville de Shawinigan pour l’année 2019. Les dépenses prévues seront de 93 708 000 $, comparativement à 85 575 000 $ en 2018, pour un écart de 9,5 %.
 
« Nous présentons, pour l’année 2019, un budget de transition qui conclut un important cycle de mise à niveau pour notre ville», explique le maire Michel Angers. « Nous allons compléter la mise aux normes de notre eau potable pour laquelle nous avons investi des montants importants pour la construction des nouvelles infrastructures. Et ce sont des installations qui vont nous obliger à consacrer un budget d’exploitation beaucoup plus important que par le passé. »
 
Avec la baisse de la valeur foncière du secteur résidentiel, l’ajustement du taux de taxes foncières combinées va permettre, en fait, une stabilisation du compte de taxes foncières.
 
« C’est d’ailleurs une des principales raisons pour lesquelles nous recevons une part importante de la péréquation. Les 4 800 000 $ que nous allons recevoir de Québec viennent justement nous aider à boucler notre budget, malgré la baisse globale des valeurs foncières résidentielles », souligne le maire Michel Angers.
 
Il est à noter que le compte de taxes comporte deux parties distinctes. La taxe foncière combinée est calculée selon un taux de taxe foncière, pour chaque tranche de 100 $, multiplié par la valeur de l’immeuble pour chaque unité de taxation. Quant à la tarification, il s’agit d’un coût fixe par unité de taxation.
 

Le taux des taxes foncières
Pour 2019, le taux de la taxe foncière générale passe de 1,4074 $ à 1,4230 $. Quant au taux de taxe pour le transport en commun, il passe de 0,0252 $ à 0,0353 $, alors que le taux moyen de la taxe pour le service de la dette passe de 0,0129 $ à 0,0140 $.
 
Ainsi, l’ensemble des trois taxes foncières passe de 1,4455 $ à 1,4723 $, soit un écart de 0,0268 $, ce qui correspond à une hausse de 1,85 % équivalant à la variation de l’indice des prix à la consommation au moment d’établir le budget.
 
 
 
 Selon le nouveau rôle d’évaluation 2019-2021, déposé en octobre dernier, la valeur foncière pour une résidence unifamiliale moyenne est passée de 149 831 $ à 146 811 $, pour une diminution de 2,02 %. En conséquence, le compte de taxes moyen pour une résidence unifamiliale moyenne passera de 2 165,78 $ à 2 161,56 $ pour une baisse de 0,19 %.
 
 
 

La tarification
Quant à la tarification, il faut remarquer la poursuite de l’ajustement du tarif associé au service de la dette pour la mise aux normes des installations pour la captation et la distribution de l’eau potable ainsi que le tarif pour l’eau potable. Ces tarifs reflètent les coûts de construction et d’opération des nouvelles installations exigées par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.
 
Ainsi, tel qu’indiqué au cours des années précédentes, le tarif pour l’eau potable rejoint maintenant le niveau de tarification déjà en vigueur dans plusieurs municipalités de la Mauricie.
 
Le tarif, associé notamment à la mise en production des nouvelles stations de traitement de l’eau potable du lac à la Pêche et du lac des Piles, passe de 114 $ à 199,50 $. Puis, le tarif pour le service de la dette reliée aux nouvelles infrastructures de l’eau potable passe de 8 $ à 27,50 $. Les deux tarifs reliés à l’eau potable sont donc en hausse de 105 $.
 
Quant aux autres tarifs pour les égouts, les ordures ménagères, la collecte sélective et les insectes piqueurs, le coût global passe de 266 $ à 272,75 $, pour une légère hausse de 6,75 $.
 
 
 
 
« Nous savions que, pour le budget 2019, l’ajustement des tarifs pour l’eau potable allait représenter une différence significative. C’était prévu depuis le début des travaux, et ça arrive maintenant, au moment où nous allons mettre en marche les deux stations de traitement de l’eau », rappelle le maire Michel Angers. « Nous avions l’obligation de faire cette mise aux normes. Et nous savons que nous pourrons bénéficier, au cours des prochaines années, d’une eau potable d’excellente qualité. »
 
Ainsi, les coûts supplémentaires en approvisionnement et en traitement de l’eau, reliés notamment à l’opération des nouvelles stations de traitement, s’élèvent à 2 400 000 $. Ce projet a également un impact de 1 000 000 $ sur les frais de financement, qui augmentent globalement de 1 800 000 $.
 
« Nous avons voulu poursuivre avec ce budget nos efforts pour assurer le meilleur service de déneigement possible », ajoute le maire Angers. « Nous connaissons des chutes de neige abondantes et les épisodes climatiques que nous subissons exigent des investissements budgétaires importants. Après avoir consenti 1 500 000 $ supplémentaires en 2018, nous poursuivons nos efforts en 2019 avec un investissement additionnel de 766 000 $ pour le déneigement. »
 
De plus, le conseil réinvestit dans le transport en commun en augmentant sa quote-part de 298 000 $, afin de soutenir le nouveau plan de transport qui doit être dévoilé au cours de l’année 2019.
 
Enfin, la relance économique de la Ville se trouve plus que jamais parmi les priorités du conseil. « On a fait des pas de géants depuis 2009 », soutient le maire Michel Angers. « Notre virage économique est bien amorcé et nous en ressentons déjà les premiers bénéfices. » Ainsi, une contribution supplémentaire de 527 000 $ est accordée à la Société de développement de Shawinigan pour soutenir ce développement auprès des entreprises.
 
Finalement, nous remarquons la diminution du service de la dette des différents secteurs de Shawinigan, provenant des dettes des municipalités fusionnées.
 
Les résidents des secteurs Grand-Mère et Saint-Gérard-des-Laurentides ont terminé le paiement de la dette de leur ancienne municipalité. Les montants à verser pour les résidents des secteurs Shawinigan-Sud, Saint-Georges, Lac-à-la-Tortue et Saint-Jean-des-Piles sont inférieurs à 0,01 $ par tranche de 100 $ d’évaluation, alors que le paiement de la dette dans le secteur Shawinigan est à près de 0,04 $ par 100 $ d’évaluation foncière.
 
« Je tiens à remercier mes collègues du conseil pour leur contribution à l’élaboration de ce budget. C’est un exercice particulièrement délicat cette année, puisqu’il exige un ajustement important des tarifs reliés à l’eau potable. Mais c’était un passage obligé, qui nous permettra de conclure le plus important chantier d’infrastructures qu’aura connu Shawinigan », conclut le maire Michel Angers.
 
 
– 30 –
 

 
Source :
François St-Onge
Directeur
Service des communications et des relations avec les citoyens
Ville de Shawinigan
819 536-7200 | information@shawinigan.ca