Saint-Jean-des-Piles web
Communiqués de presse
APPS : dérapage de l'exécutif syndical
APPS : dérapage de l'exécutif syndical
Nouvelle sortie publique en marge de la négociation d’une convention collective
Dérapage de l’exécutif syndical
 
Shawinigan, le mardi 2 avril 2019 – La Ville de Shawinigan dénonce l’attitude prise par l’exécutif syndical de l’Association des pompiers et des pompières de Shawinigan dans le cadre du renouvellement de leur convention collective.
 
« Les négociations, je connais ça. J’en ai fait ma carrière du côté syndical. Et je me suis toujours fait un point d’honneur de négocier de bonne foi et dans le respect de tous », soutient le maire Michel Angers. « J’ai rencontré l’exécutif syndical de l’APPS au début de l’année et ils se sont engagé à collaborer avec nous pour trouver la meilleure entente possible dans le respect de nos limites budgétaires. Malheureusement, on assiste actuellement à un dérapage inacceptable de leur part. »
 
Convention collective : une entente de principe conclue dès 2017
La convention collective des pompiers était en vigueur jusqu’au 31 décembre 2016. Dès le printemps 2017, une entente de principe a été conclue et acceptée par la Ville de Shawinigan. Elle n’a pas été entérinée par les pompiers et, à la suite de nouvelles négociations, une deuxième entente de principe a été conclue au printemps 2018.

Toutefois, cette deuxième entente de principe n’a pas été entérinée par les pompiers, qui ont décidé de remplacer leur exécutif syndical. Les pompiers ont également changé leur accréditation syndicale. De nouvelles demandes ont été déposées au début du mois de mars 2019, soit près de 10 mois après la 2e entente de principe.
 
Depuis que la convention collective est venue à échéance, en décembre 2016, les pompiers ont annulé deux ententes de principe et changé de syndicat. Depuis qu’il est en fonction, le nouvel exécutif syndical multiplie les requêtes à la CNESST, les griefs ainsi que les sorties publiques visant à discréditer la direction du Service de sécurité incendie.
 
« Ce n’est certainement pas dans notre culture d’entreprise de négocier sur la place publique », rappelle le maire Michel Angers. « Nous invitons l’exécutif syndical à négocier de bonne foi une convention collective. »
 
Appel à la collaboration
Dans une lettre dont des extraits ont été rendus publics par l’APPS, le directeur général de la Ville a demandé la collaboration au président du syndicat afin que le ton puisse demeurer cordial dans le cadre de la négociation en cours. Il y a exprimé « … la nécessité d’adopter et de maintenir des échanges constructifs, cordiaux et empreints de civilité dans la relation qui nous unie, le tout en respect de nos rôles ».
 
Rapport CNESST : les actions prises par la direction
Quant au rapport que la CNESST a émis le 19 février dernier, suite au dépôt de deux plaintes par l’ASSP, la direction du Service de sécurité incendie s’est mise en action très rapidement.
 
Une rencontre a eu lieu le 7 février avec l’inspecteur de la CNESST et l’exécutif syndical pour discuter des plaintes déposées par l’APPS. Puis, suite au dépôt du rapport, une rencontre s’est déroulé le 1er mars avec l’exécutif syndical, la direction du Service et la CNESST pour préciser la portée du rapport et pour favoriser la mise en place d’un comité syndicat/Ville afin de faire des avis.

Le comité de travail sur le rapport de la CNESST était composé du président de l’APPS, d’un pompier chargé du dossier de santé et sécurité au travail, de deux capitaines et d’une coordonnatrice du Service des ressources humaines. Ce comité s’est rencontré à quatre reprises, soit les 5, 22 et 27 mars ainsi que 1er avril. Le comité a présenté, hier, des avis sur la moitié des dérogations au directeur du Service de sécurité incendie. Ils doivent être déposés à la Commission de sécurité publique, demain.
 
« Le jour même où le Comité de travail, où il siège, dépose ses avis, le président de l’APPS fait une sortie publique pour dénoncer l’inaction du Service. C’est une attitude qui nous permet de douter des bonnes intentions de l’exécutif syndical à travailler positivement », conclut le maire Michel Angers.
 
 
– 30 –
 
 
 
Source
François St-Onge
Directeur, Service des communications et des relations avec les citoyens
Ville de Shawinigan
819 536-7200 | information@shawinigan.ca