Saint-Jean-des-Piles web
Communiqués de presse
Annonce du projet de marina de 13,8 M$ soutenu par Ottawa et Québec
Annonce du projet de marina de 13,8 M$ soutenu par Ottawa et Québec
Un projet de 13,8 M$ soutenu par Québec et Ottawa
Shawinigan présente son projet de marina sur le site de l’ancienne usine Laurentide
 
Shawinigan, le mercredi 30 août 2017 – La Ville de Shawinigan a dévoilé aujourd’hui son projet de marina sur le site de l’ancienne usine Laurentide de PFR, sur les rives de la rivière Saint-Maurice. Il s’agit d’un projet évalué à 13,8 millions $, dans lequel les gouvernements du Canada et du Québec vont investir chacun 4,6 millions $ par l’entremise du Nouveau Fonds Chantiers Canada-Québec, volet Infrastructures provinciales-territoriales — Fonds des petites collectivités. La contribution de la Ville de Shawinigan sera également de 4,6 millions $.
 
« Le projet d’une marina sur les rives de la rivière Saint-Maurice vient compléter la reconversion de la friche industrielle de l’ex-usine Laurentide de PFR », explique le maire de Shawinigan, Michel Angers. « Et, par la même occasion, cela donnera à la population une nouvelle fenêtre sur ce magnifique plan d’eau. Cette nouvelle marina viendra aussi combler une demande croissante pour la navigation de plaisance, tout en jouant un rôle important dans le développement de notre industrie touristique. »
 
La marina sera située sur un ensemble de terrains, répartis sur deux plateaux, bordés par l’avenue Chahoon, l’avenue de Grand-Mère et la rivière Saint-Maurice. Sur le plateau inférieur se trouve l’ancien emplacement de la cour à bois de l’usine Laurentide. Alors que le plateau supérieur comprend des aires de stationnements ainsi qu’un édifice appelé le Time Office faisant partie de l’inventaire du patrimoine bâti de la Ville de Shawinigan.
 
Le positionnement du projet, en bordure de la rivière, en fait un site d’exception qui offre des vues vers la rivière et des sites patrimoniaux, tels que le pont suspendu (1928) et la centrale hydroélectrique de Grand-Mère (1916).
 
De plus, ce site offre un important potentiel de développement d’un pôle récréotouristique d’envergure, grâce à la synergie entre différentes installations qui se trouvent à proximité, telles que la Maison de la culture Francis-Brisson, le club de golf de Grand-Mère et plusieurs pistes multifonctionnelles (vélo, motoneige, ski de randonnée, etc).
 
Une destination récréotouristique au service de tous
L’analyse de marché indique que les Québécois sont à la recherche d’une destination récréotouristique qui propose diverses activités et services reliés au nautisme. Le potentiel actuel pour une nouvelle marina en bordure de la rivière Saint-Maurice est d’environ 120 plaisanciers, saisonniers et visiteurs. La phase initiale de développement comportera 99 quais pouvant accueillir des bateaux de plaisance de 20 à 35 pieds. Le pont de Grand-Mère ne permettant pas le passage de voiliers, un lien piétonnier sera aménagé vers la marina déjà existante en amont.
 
 
La capitainerie de la marina offrira tous les services reliés à son exploitation : essence, eau, électricité, vidange septique, buanderie, toilettes et douches, glace, internet, entreposage, etc. Des services complémentaires seront offerts avec un restaurant-bar et la location d’équipements.
De plus, les opérations pourront se faire 12 mois par année, puisqu’il sera possible d’y accueillir autant la clientèle des plaisanciers en été que celle des motoneigistes en hiver.
 
« Cette marina va aussi nous permettre d’aménager le site pour offrir un parc avec des jeux pour les enfants ainsi qu’une promenade accessibles à toute la population », ajoute le maire Michel Angers. « Et la rampe de mise à l’eau va demeurer gratuite pour les résidents de Shawinigan. »
 
L’actuel édifice du Time Office deviendra un pôle d’accueil proposant un café-terrasse et une exposition permanente en lien avec l’industrie et la rivière Saint-Maurice. De plus, un espace a été réservé pour l’implantation d’une auberge à proximité de la Maison de la culture Francis-Brisson.
 
« Je crois que l’activité économique générée par la réhabilitation de cette friche industrielle nous permettra de donner un nouveau souffle à la zone commerciale du Rocher », conclut le maire Angers.
 
La Ville de Shawinigan remercie les membres du comité de diversification et de développement économique pour leur soutien à ce projet, le conseil d’administration du Fonds Laprade pour sa participation financière à l’étude de faisabilité, ainsi que la SDS et BC2 pour leur excellent travail dans l’élaboration de ce projet.
 
Les travaux d’implantation de la marina débuteront en 2018.
 
 
– 30 –
 

Source :
François St-Onge
Directeur du Service des communications
Ville de Shawinigan
819 536-7200 | information@shawinigan.ca