Saint-Jean-des-Piles web
Communiqués de presse
Adoption du budget 2013 et du PTI 2013-2014-2015
Adoption du budget 2013 et du PTI 2013-2014-2015

Adoption du budget 2013 et du PTI 2013-2014-2015
Poursuivre la relance tout en conservant les acquis

Shawinigan, le mardi 11 décembre 2012 – Le conseil municipal a adopté, cet après-midi, un budget responsable qui permettra de poursuivre la relance de Shawinigan tout en conservant les acquis.

« Comme je vous l’ai mentionné à plusieurs reprises depuis notre entrée en fonction, en novembre 2009, l’objectif visé par le conseil est d’assurer les meilleurs services municipaux au meilleur coût possible », explique le maire Michel Angers. « C’est dans le but d’atteindre et de maintenir cet objectif que nous nous efforçons de contrôler avec rigueur les dépenses publiques. »

Ces efforts sont importants parce qu’ils portent uniquement sur les variables budgétaires que nous pouvons influencer directement. Et ces variables représentent moins de la moitié de notre budget annuel.

En effet, Shawinigan doit composer avec des variables incontrôlables, comme l’augmentation des prix à la consommation. Selon l’Institut de la statistique du Québec, pour les 10 premiers mois de 2012, l’IPC moyen est en hausse de 2,2 % comparativement à la même période en 2011.

De plus, plusieurs postes budgétaires sont directement liés à des ententes contractuelles. C’est le cas des salaires et des charges sociales des employés, du service de la dette, de la desserte policière de la Sûreté du Québec ainsi que de la cueillette, de l’enfouissement et du recyclage des matières résiduelles.

À eux seuls, ces quatre postes budgétaires représentent plus de 65 % du budget d’opération.

« Nous avons donc concentré nos efforts de restriction budgétaire sur les 35 % des dépenses compressibles et nous avons réussi à les réduire de 300 000 $ pour 2013 », souligne le maire Angers. « Dans ces conditions, on comprend que si tous les efforts n’avaient pas été faits pour contrôler les dépenses, l’impact sur le compte de taxes aurait été beaucoup plus élevé. »

Le budget de l’année 2013 totalise des dépenses de 78 156 000 $ comparativement à 74 233 000 $ en 2012, soit une augmentation de 3 923 000 $.

« Le dépôt du nouveau rôle d’évaluation municipal nous a permis de constater une progression de 12,6 % de la valeur foncière des immeubles », rappelle le maire Michel Angers. « Tel que promis, nous en avons tenu compte pour notre budget. »


Le taux de taxe foncière général a donc été réduit. Il est passé de 1,38 $ en 2012 à 1,27 $ pour 2013. Pour l’exercice budgétaire 2013, l’augmentation du compte de taxe moyen a été limitée à 2,36 %.

Pour une maison unifamiliale moyenne évaluée à 139 000 $, le compte de taxe moyen sera de 2 190,24 $, soit une différence de 50 $ comparativement au compte de taxe de 2012.

Pour l’année 2013, le conseil a décidé de consolider les acquis et de poursuivre la relance de Shawinigan.

Contrôle des insectes piqueurs, phase 2

Ainsi, à la suite du succès du projet pilote de contrôle des insectes piqueurs dans le secteur Saint-Gérard-des-Laurentides, une 2e phase de ce projet pilote sera entreprise afin de l’étendre à l’ensemble du territoire municipal.

« Nous allons répondre à un vœu exprimé par la population afin de mieux servir les secteurs périurbains de notre ville », indique le maire de Shawinigan.

Cette 2e phase va permettre de traiter tous les sites de reproduction des insectes piqueurs, notamment ceux situés le long de la rivière Saint-Maurice. Ce projet pilote sera financé à 50 % par les surplus accumulés. L’autre moitié, correspondant à un montant de 440 000 $, sera financée, par une tarification spéciale représentant un montant de 19,50 $ par résidence unifamiliale et par une contribution spéciale de 2 000 $ pour les terrains de golf et de camping.

Cette 2e phase du projet pilote aura un impact direct sur la qualité de vie de nos citoyens, principalement pour les jeunes familles et les enfants, mais également pour les personnes âgées. Ce sera aussi un outil de promotion très intéressant pour notre industrie récréotouristique.

Soutien à l’industrie touristique

D’ailleurs, le soutien à l’industrie touristique va également passer, en 2013, par une augmentation de 105 000 $ du financement à l’Office de tourisme, de foires et de congrès de Shawinigan et par un investissement de 112 000 $ dans le projet de balisage de la rivière Saint-Maurice.

« Nous voulons offrir un bassin exceptionnel aux plaisanciers, entre Shawinigan et La Tuque », explique le maire Angers. « Et cette contribution s’ajoute à celles de la ville de La Tuque et de la MRC Mékinac. »

L’année 2013 sera celle de la mise en œuvre du plan d’action de la Politique de gestion durable de l’eau avec un investissement de 217 000 $ pour l’application de ce plan d’action. Ce montant permettra également la confection d’un plan directeur pour la gestion de l’eau au lac à la Tortue. Ces investissements s’ajoutent aux 13 millions $ prévus en 2013 dans le PTI 2013-2015 pour les travaux de mise aux normes de notre réseau de captation et de traitement de l’eau potable.

Un PTI de 63,6 millions $ en 2013

D’ailleurs, le Programme triennal d’immobilisation (PTI) 2013-2014-2015, également adopté cet après-midi, prévoit des investissements de 63,6 millions $ pour la première année, soit près de 4 millions $ de moins en 2013 que les prévisions du PTI de l’an dernier. Ces investissements de 2013 incluent des subventions totales prévues de 21,7 millions $.

« Sauf pour des cas exceptionnels, nous nous efforçons de faire uniquement des travaux d’infrastructures pour lesquels nous obtenons des subventions gouvernementales », explique le maire Angers.

En attente d’un nouveau Pacte fiscal

« Nous sommes toujours en attente d’un nouveau pacte fiscal demandé au gouvernement québécois par l’Union des municipalités du Québec », souligne le maire de Shawinigan.

« Il est urgent de conclure cette entente, puisqu’au cours des trois prochaines années, les municipalités du Québec comptent investir près de 14 milliards en infrastructures municipales. »

Une étude menée à la demande de l’UMQ indique que, même subventionnés, ces investissements sont très rentables pour les gouvernements.

Pour chaque dollar qu’Ottawa a mis, il a récolté à peu près 0,30 $ en retours fiscaux. Pour chaque dollar que Québec a mis, il a récolté à peu près 0,27 $ en retours fiscaux. Et en considérant les recettes fiscales, on constate que les municipalités ont assumé 76 % de la charge financière totale.

Investissements dans les infrastructures

Au cours de l’année 2013, le nouveau PTI prévoit un investissement de 3 millions $ pour réaliser la 3e phase des travaux de stabilisation du talus le long du ruisseau Bellevue. Il faut préciser que cet investissement est subventionné à 75 % par Québec.

Shawinigan est de plus en plus une ville où il fait bon vivre et les nouvelles familles sont nombreuses à venir s’établir chez nous. D’ailleurs, nous comptons plus d’une dizaine de domaines domiciliaires en développement, et un montant de 5,3 millions $ a été prévu afin d’y offrir toutes les infrastructures municipales nécessaires.

Puis, le programme Rénovation Québec est très populaire car il permet de maintenir la qualité des logements sur notre territoire. Nous allons continuer à y contribuer pour un montant de 1,2 million $, dont 50 % est subventionné par Québec.

Nous allons également investir 2,3 millions $ pour terminer la réfection de la 35e Rue reliant le village de Sainte-Flore au lac des Piles. Il s’agit d’une voie de communication importante qui dessert non seulement des lieux de villégiature, mais également des établissements agricoles ainsi que plusieurs établissements touristiques.

« Finalement, vous avez vu se mettre en marche le chantier du nouveau centre municipal de curling dans le secteur Grand-Mère », ajoute Michel Angers. « Ce projet est relié à celui de la rénovation de l’aréna de Grand-Mère. Nous avons prévu un investissement total de 6 millions $ pour l’aréna et le curling, incluant des subventions de 1,7 million $. »


Pour 2013, les investissements totaux du PTI 2013-2015 s’élèvent à 63,6 millions $, pour un total de près de 259 millions $ sur trois ans, dont 119 millions $ proviendront de subventions gouvernementales.

« Cet automne, lors de notre tournée de consultation et lors de notre Grande rencontre citoyenne, nous avons pris le pouls de notre population. Le conseil partage la vision des citoyens », conclut le maire Michel Angers.

« Les grands événements de 2012 nous ont permis de renouer avec la fierté d’être Shawiniganais. Nous sommes fiers de notre ville et 2013 va nous permettre de continuer le travail amorcé. »

- 30 -

Source : François St-Onge
               Directeur
               Service des communications
               Ville de Shawinigan
               819 536-7200
               fstonge@shawinigan.ca