Saint-Jean-des-Piles web
Communiqués de presse
 Semaine nationale de prévention de la noyade
Semaine nationale de prévention de la noyade

Consultez la programmation

Des activités de sensibilisation pour prévenir les noyades

Shawinigan, le 17 juillet 2009 – Très prisées pour la baignade et les sports aquatiques, les vacances de la construction sont également la période où l’eau est la plus meurtrière au Québec.

Afin de prévenir de nouveaux drames, les sauveteurs de la Ville de Shawinigan, en collaboration avec la Société de sauvetage, invitent toute la population à participer aux activités de sensibilisation mises sur pied dans le cadre de la 14e Semaine nationale de prévention de la noyade, qui se déroulera du 18 au 25 juillet.

Le 20 juillet, les propriétaires de piscines résidentielles seront particulièrement interpellés, puisqu’ils seront sensibilisés à l’importance de l’aménagement sécuritaire de leur environnement aquatique. D’ailleurs, rappelons qu’à tout moment dans l’été, les citoyens de Shawinigan peuvent obtenir gratuitement une visite d’inspection par un sauveteur. Les personnes intéressées doivent s’inscrire auprès de la Ville au 819 536-5545.

Le 23 juillet, à 14 h, une simulation de sauvetage d’une victime de traumatisme de la colonne vertébrale sera présentée dans les quatre piscines de la Ville, soit les piscines Saint-Maurice, Val-Mauricie, Saint-Jean-Baptiste et  Saint-Marc.

Pour la première fois cette année, Shawinigan tiendra, à l’instar d’une vingtaine d’autres villes, un nage-o-thon au profit du Fonds Simon-Pierre, qui vient en aide aux victimes de traumatismes associés à l’eau. L’événement se déroulera le vendredi 24 juillet, de 7 h à midi, à la piscine Val-Mauricie, sous la présidence d’honneur de Gaston Paré, un ancien nageur de calibre international originaire de Shawinigan. À cette occasion, les participants seront mis au défi de compléter le plus de longueurs possible. Au niveau provincial, l’objectif est de nager 2500 kilomètres.

Cet été, aucune noyade n’a été rapportée sur le territoire de Shawinigan. Il faut toutefois s’assurer de maintenir la vigilance, considère Julie Cossette, technicienne en loisirs à la Ville. «Les plus bêtes décisions peuvent parfois prendre une tournure dramatique. Un plongeon peut être fatal si le baigneur a mal estimé la profondeur de la piscine ou du lac», rappelle-t-elle.

Chaque année, l’eau fait de trop nombreuses victimes, déplore Raynald Hawkins, directeur général de la Société de sauvetage. «Des centaines, voire des milliers de personnes sont laissées dans le deuil, car elles ont perdu un ami, un parent ou un enfant des suites d’une noyade», affirme-t-il.

Celui-ci ajoute que la prévention est le moyen le plus efficace pour faire diminuer les statistiques. Année après année, on continue à se noyer pour les mêmes raisons, soit le non-port du VFI, la consommation d’alcool, la non-connaissance des habiletés de base en natation et l’aménagement non adéquat des piscines résidentielles. «Plus les gens seront à même de comprendre les risques liés à l’eau, plus ils changeront leurs comportements. Voilà pourquoi des initiatives comme celles poursuivies par les sauveteurs de la Ville de Shawinigan doivent être grandement félicitées.»

 

-30-


Source :
Josiane Gagnon
Agente aux communications
Ville de Shawinigan
819 536-7211, poste 218
jgagnon@shawinigan.ca


Source à des fins d'information provinciale :
Hélène Mercier Brûlotte
Coordonnatrice aux communications et marketing
Société de sauvetage
514 252-3100, poste 3737
dbarrett@sauvetage.qc.ca