Saint-Jean-des-Piles web
Communiqués de presse
 Ouverture de la Perle rouge : une première cannebergière en Mauricie
Ouverture de la Perle rouge : une première cannebergière en Mauricie

Ouverture de la Perle rouge
Une première cannebergière en Mauricie

Shawinigan, le mardi 6 juillet 2010 – Alors que le Québec fait figure de chef de file dans la production de canneberges, la Mauricie accueille sa toute première cannebergière avec l’ouverture de la Perle rouge. L’entrepreneur Jean-François Lasnier en a fait l’inauguration cet après-midi.

Située sur une terre de 259 acres dans le secteur Shawinigan-Sud, la Perle Rouge a nécessité un investissement de 1,7 M$ pour la réalisation de sa première phase. Celle-ci comprend notamment l’achat du terrain et des équipements en plus de l’aménagement de 32 acres destinés à la culture.

Le projet devrait évoluer en plusieurs phases au cours des sept prochaines années, nécessitant des investissements totaux avoisinant les 5 M$. Au cours de cette période, M. Lasnier ambitionne de faire passer de 32 à 110 acres sa zone réservée à la production de canneberges.

Pour M. Lasnier, qui compte 15 ans d’expérience à titre de conseiller dans le secteur agroalimentaire, le nouveau défi qui s’offre à lui est des plus motivants. 

«Je suis extrêmement fier de ce que je suis en train de réaliser. Après trois ans de travaux préparatoires, c’est stimulant de voir que la première phase est complétée et que nous pouvons aller de l’avant dans le projet.»

D’ici l’automne, les travaux qui seront entrepris permettront entre autres de terminer la station de pompage, l’embellissement du site, en plus de creuser le lac principal.

Présent à l’inauguration de la Perle rouge, M. Luc DeCubber, président de l’Association des producteurs de canneberges du Québec (APCQ), a tenu à féliciter M. Lasnier pour son projet.

«Il faut avoir l’esprit d’entrepreneuriat développé pour démarrer une cannebergière car ça prend trois ans avant d’avoir une véritable récolte, voire parfois cinq ans pour atteindre une rentabilité. Ce n’est donc qu’une question de temps avant que M. Lasnier ne contribue à consolider la place qu’occupe le Québec comme leader mondial de la production de canneberges.»

L’arrivée de cette nouvelle industrie à Shawinigan enthousiasme aussi le maire Michel Angers.

«Quand on parle de relance économique, on parle aussi de diversification économique. Comme je l’ai mentionné à mon arrivée à l’hôtel de ville, nous sommes toujours ouverts aux nouvelles idées et aux nouveaux projets. Ce n’est pas parce qu’une chose n’a jamais été faite à Shawinigan que ça ne peut pas se faire. Nous en avons la preuve aujourd’hui.»

Rappelons que plus de 96 millions de livres de canneberges ont été récoltées au Québec en 2009. La province occupe d’ailleurs le premier rang mondial pour sa production de canneberges biologiques et le troisième rang en Amérique du Nord, après le Wisconsin et le Massachusetts, pour sa production de canneberges conventionnelles.

-30-


Source :  Jean-François Hinse
             Agent aux communications
             Service des communications
             Ville de Shawinigan
             819 536-7211, poste 525