Saint-Jean-des-Piles web
Communiqués de presse
 Le conseil met fin à sa démarche de rattrapage salarial
Le conseil met fin à sa démarche de rattrapage salarial

Le conseil met fin à sa démarche de rattrapage salarial

Shawinigan, le lundi 1er février 2010 – Le maire Michel Angers annonce, au nom de ses collègues, que le conseil a pris la décision de mettre un terme à la démarche de rattrapage salarial des élus.

« Nous avons toujours la conviction profonde de la légitimité de notre décision. Après que l’ancien conseil ait demandé au ministre la permission de diminuer de 20 % le nombre de conseillers, nous avions l’opportunité de réaliser un rattrapage salarial pour les élus tout en réalisant des économies pour les contribuables », explique le maire Michel Angers. « Il s’agissait d’une démarche équitable qui a été malheureusement traitée avec démagogie par certaines personnes. »

Tout en étant d’accord avec l’objectif de la démarche, des observateurs ont suggéré au conseil de reporter à plus tard ou encore de répartir sur quatre ans le rattrapage pour le salaire de base du maire.


« J’ai toujours dit que je voulais un conseil transparent et là, on nous recommande de noyer le poisson en répartissant le rattrapage salarial sur quatre ans. Il n’en est pas question », affirme le maire Michel Angers. « Je ne fais pas de compromis sur ce qui est juste et équitable. D’autant plus que la mise à niveau salariale n’a aucune influence sur le budget global du traitement des élus. »

Avec la démarche annoncée le 18 janvier dernier, seulement la moitié des économies réalisées par la diminution du nombre des conseillers était consacrée au rattrapage salarial. L’autre 50 % était appliquée de façon récurrente sur la réduction du budget global du traitement des élus.

Ainsi, le budget global de traitement des élus serait passé de 341 202 $ qu’il était en 2009 à 315 012 $ après répartition du rattrapage salarial en 2010, pour une diminution totale de 8 %.  

Shawinigan / Budget global du traitement des élus

Budget 2009

341 202 $

Budget projeté 2010

315 012 $

Baisse de 8 %


Une liste de 12 municipalités comparables (*) a été dressée, au début de janvier 2010, afin d’évaluer le traitement des élus de Shawinigan.

Actuellement, le maire de Shawinigan se situe au 12e rang des 13 maires de villes comparables au Québec avec un salaire de 64 718 $.

Fixé à 17 460 $, le salaire des conseillers de Shawinigan se situe au 9e rang sur 13 municipalités comparables.

Quant au budget global du traitement des élus de Shawinigan, avec un maire et huit conseillers, il se chiffre à 288 822 $. Il est plus de 25 % inférieur à la moyenne des villes comparables et se situe au dernier rang. 


Salaire des maires

Moyenne des villes comparables*

76 965 $

Shawinigan

64 718 $

12e sur 13

Salaire des conseillers

Moyenne des villes comparables*

19 085 $

Shawinigan

17 460 $

9e sur 13

Budget global du traitement des élus

Moyenne des villes comparables*

386 978 $

Shawinigan

288 822 $

13e sur 13


 
« Nous sommes toujours convaincus que les Shawiniganais méritent d’avoir des élus traités équitablement. Mais nous sommes déçus de constater la tournure des événements », ajoute le maire Angers.

En fait, il s’agit d’un débat qui a été fortement personnalisé alors qu’il s’agissait, en fait, d’établir un traitement équitable pour les fonctions de maire et de conseillers.

« Le maire de Shawinigan n’a pas à être payé aux résultats, pas plus que n’importe quel autre élu. Le salaire d’un député n’est pas diminué parce qu’il est dans l’opposition ou parce qu’il représente un comté moins riche qu’un autre, et c’est tout à fait correct comme ça », souligne monsieur Angers.

Le conseil a décidé de mettre fin à sa démarche afin de ne pas détourner l’attention publique des vrais enjeux et des dossiers importants que la municipalité aura à traiter au cours des prochains mois.

« Nous avons des échéanciers serrés à rencontrer, autant pour des travaux publics que pour d’importants investissements », précise le maire Angers.

Au cours des derniers jours, la controverse sur la question du traitement des élus a véritablement pris trop de place au détriment d’actions ou d’initiatives importantes.

« Je ne veux plus que cela se reproduise. Il y a des dossiers importants à Shawinigan et je veux qu’on leur donne toute l’attention qu’ils méritent », insiste le maire Angers.

Lors de la séance publique du lundi 8 février prochain, une résolution sera présentée par le conseiller Bernard Cayouette, celui-là même qui avait proposé l’avis de motion du 18 janvier dernier.

« Nous allons clore le débat », laisse tomber le conseiller Cayouette.

 
-30-


(*) Une liste de 12 municipalités comparables a été dressée, au début de janvier 2010, afin d’évaluer le traitement des élus de Shawinigan (52 000 hab.). Sur ces 12 municipalités, trois ont des populations plus importantes, une autre possède une population presque identique alors que 8 municipalités ont des populations inférieures à Shawinigan. Il s’agit des villes de Drummondville (68 000 hab.), Saint-Jérôme (65 000 hab.), Granby (60 000 hab.), Saint-Hyacinthe (52 000 hab.), Blainville (48 000 hab.), Châteauguay (43 000 hab.), Rimouski (42 000 hab.),   Saint-Eustache (42 000 hab.), Victoriaville (41 000 hab.), Salaberry-de-Valleyfield (40 000 hab.), Rouyn-Noranda (40 000 hab.) et Boucherville (39 000 hab.).

 

Source :   François St-Onge
              Directeur, Bureau des communications
              819 536-7211 poste 482