Saint-Jean-des-Piles web
Communiqués de presse
 Inauguration des sentiers pédestres Le Wabénaki et Le Trappeur : le Sentier
Inauguration des sentiers pédestres Le Wabénaki et Le Trappeur : le Sentier

Inauguration des sentiers pédestres Le Wabénaki et Le Trappeur
Le Sentier national traverse maintenant Shawinigan

Communiqué de la Ville de Shawinigan et du CLD Shawinigan

Shawinigan, le mardi 24 août 2010 -
Le comité du Sentier national est fier d’annoncer l’ouverture d’un tout nouveau tronçon de 30,4 km qui traverse le territoire de Saint-Mathieu-du-Parc et Shawinigan, principalement dans le merveilleux parc national du Canada de la Mauricie.

Le sentier est divisé en deux segments s’adressant aux marcheurs de niveau intermédiaire. Le plus court des deux, Le Trappeur, s’étend sur une distance de 14 km, entre l’Auberge Le Trappeur de Saint-Mathieu-du-Parc et l’entrée du parc national située dans secteur Saint-Gérard-des-Laurentides. L’autre segment, le  Wabénaki, débute à la fin du sentier Le Trappeur pour se terminer 16,4 km plus loin, au poste d’accueil du parc national, dans le secteur Saint-Jean-des-Piles.

«Le parc de la Mauricie est un endroit de prédilection pour les marcheurs grâce à la qualité de ses sentiers, mais aussi en raison de ses paysages extraordinaires. La venue du Sentier national permettra d’attirer une nouvelle clientèle en plus de faire redécouvrir le parc sous un angle différent aux habitués», souligne Jacques Goulet, président du Sentier national en Mauricie.

Les amateurs de marche et de plein air sont d’ailleurs invités à explorer gratuitement ces sentiers lors de l’ouverture officielle prévue les 28 et 29 août.

Pour la première journée, les randonneurs découvriront le sentier Le Trappeur alors que le lendemain ce sera au tour du Wabénaki à accueillir ses premiers marcheurs. Il suffit de se présenter dans le stationnement du parc de la Mauricie (entrée Saint-Gérard-des-Laurentides) à 8 h 30 pour s’inscrire. Un autobus conduira les marcheurs vers le point de départ. L’activité est gratuite et les randonneurs doivent apporter leur dîner.

Un projet colossal

Depuis sa création, le projet de Sentier national fait boule de neige dans les régions et de nombreux partenaires, issus du milieu du plein air et des municipalités, unissent leurs efforts pour compléter ce projet d’envergure au Québec.

L’idée de créer un sentier pédestre reliant le Pacifique à l’Atlantique a germé dans la tête de quelques mordus de plein air au début des années 70. On voulait réunir les amateurs de marche dans un défi commun, soit celui de réaliser un sentier ininterrompu traversant le Canada d’ouest en est sur quelque 10 000 km. Puis, en 1988, le tout premier tronçon est inauguré à Ottawa. Depuis ce jour, le Sentier national se développe progressivement dans chaque province, sous la supervision des membres de l’ACSN, organisme supporté par des équipes de bénévoles dévoués. Tous les détails sont disponibles au www.fqmarche.qc.ca, dans la section Sentier national.

À propos de la Fédération québécoise de la marche

La Fédération québécoise de marche est un organisme sans but lucratif fonctionnant depuis plus de 30 ans. Elle a pour mandat général de promouvoir et de développer la marche sous toutes ses formes. En plus d'être la référence, elle représente les adeptes d'activités pédestres, les clubs de marche, de randonnée et de raquette, ainsi que les gestionnaires de sentiers.

-30-

Source : Jean-François Hinse
            Agent aux communications
            Service des communications
            Ville de Shawinigan
            819 536-7211, poste 525