Saint-Jean-des-Piles web
Communiqués de presse
 Épisode d’algues bleu-vert au lac à la Tortue: rapport d’analyse
Épisode d’algues bleu-vert au lac à la Tortue: rapport d’analyse

Rapport d’analyse d’Environnement Québec
Épisode d’algues bleu-vert au lac à la Tortue

Shawinigan, le mardi 23 juin 2009 – La Ville de Shawinigan désire informer ses citoyens que l’épisode d’algues bleu-vert qui a été rapporté le vendredi 12 juin dernier au lac à la Tortue est non toxique.

Environnement Québec a communiqué, hier, les résultats d’analyse des échantillons de fleur d’eau en surface et d’écume qui ont été pris au lac à la Tortue à l’intérieur des limites de la municipalité de Hérouxville.

Le rapport d’analyse indique qu’il s’agit d’échantillons non toxiques de cote B, c’est-à-dire que cette situation ne requiert pas une intervention de santé publique.

« Nous avons été informés de la situation le 12 juin dernier par une résidente d’Hérouxville », indique Benoit Fortier, directeur du Service de l’Aménagement et environnement à la Ville de Shawinigan. « À la suite de cet appel, nous nous sommes assurés d’être en communication constante avec Environnement Québec, la Direction de la santé publique et l’Association de protection du lac à la Tortue. »

Dès le lundi suivant, un représentant de l’APL informait la Ville que les algues avaient presque complètement disparu de la surface de l’eau.

Les résultats d’analyse étaient tout d’abord prévus pour le mercredi 17 juin. Toutefois, le vendredi 19 juin, la Direction de la santé publique informait la Ville qu’un rapport préliminaire laissait croire qu’aucune toxine n’avait été détectée.

« Par mesure préventive, nous avons amorcé, mercredi dernier, la distribution de 600 dépliants d’information, puis des responsables de l’APL nous ont offert de les déposer dans les commerces du secteur de Lac-à-la-Tortue », ajoute monsieur Fortier.

Les riverains des lacs situés sur le territoire de la Ville de Shawinigan sont invités à demeurer vigilants sur la présence possible d’algues bleu-vert. Si vous croyez être en présence de ce phénomène, n’hésitez pas à communiquer avec « Urgence-environnement » en composant le 1 866 694-5454.

« C’est le ministère de l’Environnement qui possède l’expertise pour analyser les échantillons et pour nous indiquer les mesures à prendre. Vous pouvez aussi communiquer cette information à la municipalité en composant le 819 536-7200 afin que nous puissions faire le suivi du dossier », conclut monsieur Fortier.


-30-


Source :  François St-Onge
             Bureau des communications
             819 536-7211, poste 482