Saint-Jean-des-Piles web
Communiqués de presse
 Des élèves du Shawinigan High School s'initient à l'urbanisme
Des élèves du Shawinigan High School s'initient à l'urbanisme

Des idées pour revitaliser le quadrilatère de l’ancien aréna Jacques-Plante, secteur Shawinigan
Des élèves du Shawinigan High School s’initient à l’urbanisme

Shawinigan, le 16 février 2012 – Dans le cadre du cours Le monde contemporain, 14 élèves de cinquième secondaire du Shawinigan High School ont présenté hier aux membres du Comité consultatif d’urbanisme et du Comité du patrimoine de la Ville de Shawinigan des plans d’aménagement pour l’ancien aréna Jacques-Plante et l’avenue Broadway jusqu’au parc Saint-Maurice.

Le nouveau cours, donné depuis quatre ans dans le cadre de la réforme de l’éducation du Québec, permet aux jeunes de réfléchir sur l’utilisation qui devrait être faite des espaces et des bâtiments d’un quartier, en tenant compte de l’environnement, de l’efficacité énergétique, des contraintes d’urbanisme, de la population locale et de la vie communautaire.

« C’était l’occasion idéale pour faire un lien entre les réalités d’aujourd’hui à l’échelle planétaire et la réalité quotidienne que les jeunes vivent à Shawinigan », explique madame Winnie Lilley, responsable du cours Le monde contemporain au Shawinigan High School. « Nous faisons ce projet depuis quatre ans et ça fonctionne toujours aussi bien auprès des élèves. »

Épaulés dans leurs démarches par deux urbanistes d’expérience, madame Suzanne Marchand, urbaniste pour la Ville de Shawinigan, et monsieur Victor Lambert, un retraité dont le travail a été reconnu à travers l’Amérique du  Nord, les jeunes effectuent des recherches approfondies afin de peaufiner leur plan d’aménagement. Sur le terrain, ils effectuent un relevé avec des cartes topographiques et de zonage pour évaluer le potentiel d’aménagement et les contraintes du terrain. Ils couchent ensuite leurs idées sur de grandes cartes.

« J’ai été agréablement surprise de voir le résultat de leur travail », souligne madame Marchand. « Les concepts étaient novateurs et réalistes dans le contexte socioéconomique de la Ville de Shawinigan, tout en étant planifiés dans l’esprit du développement durable. »

Au-delà des connaissances acquises, madame Lilley estime qu’un tel projet ouvre des perspectives d’avenir pour certains jeunes. « Le contact de nos étudiants auprès de professionnels peut certainement avoir une influence sur les choix de carrière que nos élèves seront appelés à faire dans les prochains mois. Ce fut, en plus, un bel échange intergénérationnel et un exercice de citoyenneté pour nos jeunes.» 


-30-

 
Source : Winnie Lilley
             Enseignante de cinquième secondaire
             819 536-2116
                lilleyw@cqsb.qc.ca